Grenade

GRENADE - LES CHUTES DU MONT CARMEL - 28 septembre 2012

32Pour cette excursion dans la nature, nous embarquons Simon avec nous pour la journée. A l’arrivée, impossible de trouver l’entrée des lieux soi-même. Quelques hommes nous attendent, nous les touristes, pour nous proposer de nous accompagner à la cascade, moyennant une dizaine de dollars … En effet, il fallait savoir que l’accès nécessitait de passer par le jardin d’une maison abandonnée !

En pleine forêt tropicale, une jolie chute verticale nous attend, mais aussi et surtout une cascade qui court le long des roches en forme de toboggan de 5 mètres de haut… Notre guide nous montre l’accès aux rochers d’où nous pouvons commencer la glissade sur les fesses pour finir dans l’eau fraiche de la source. Les deux copains s’éclatent, en profitent… Ils grimpent, ils glissent, ils sautent... Marc entreprend la descente avec Loann entre ses jambes. Même pas peur ! Vidéo à l’appui. Et pourtant, même moi, fan des manèges à sensations, j’en menais pas large quand ce fut mon tour !!

Accéder à la galerie photo complète de notre escale à Grenade

 

GRENADE - FABRIQUE DE CHOCOLAT - 27 septembre 2012

11Ici, à Belmont Estate, on fabrique le chocolat à l’ancienne…

 

Les fèves de cacao sont d’abord jetées dans des compartiments en bois et restent là à fermenter pendant plusieurs semaines, puis elles sont étalées au soleil et retournées régulièrement afin de les faire sécher. Les plus récentes sont entreposées dans le hangar au toit transparent que vous voyez sur la photo et les plus anciennes, dans des tiroirs 13géants. Ces derniers sortent d’en dessous et sont glissés entre les plants de cacaotiers, que vous voyez en rang devant le hangar, afin de mieux les exposer au soleil ou les ranger en cas de pluie.

 

Nous pouvons déguster leur production et même (évidemment) en acheter… et c’est en tant qu’ « amateur/addict » que je peux vous confirmer que leur chocolat est très bon !

 

Nous continuons notre balade dans leur domaine et rencontrons quelques animaux comme des singes, 18des perroquets, des perruches, des ânes et des tortues. Nous sommes toujours tristes de les voir en cage et pourtant … Ils nous font rire, nous attendrissent… Les enfants leur donnent des fruits pour partager un moment avec eux et les regarder les décortiquer minutieusement. Et pendant ce temps-là, les yen-yen* s’en donnent à cœur joie pour nous croquer les gambettes… En ressortant, on aurait pu croire qu’on avait chopé la varicelle !

 

*les yen-yen sont de tous petits insectes, gros comme une tête d'épingle, qu'on trouve dans les Caraïbes. Les petits boutons dus à leurs morsures démangent à en perdre la tête pendant plusieurs jours ! Sales bêtes !

Accéder à la galerie photo complète de notre escale à Grenade

RETOUR AU SOLEIL – 17 > 22 septembre 2012

Nous sommes partis de Savigny (notre ville, en France) à 4 heures du matin, le 17 septembre 2012. Nous sommes arrivés à Grenade, 25 heures plus tard, à 23 heures, heure locale, sans pouvoir vraiment dormir car Loann était complètement décalé. Autant le voyage pour aller en France s’était parfaitement bien déroulé, avec 3 vols et un changement d’aéroport, sans encombre et sans impatience de la part de notre petit bout qui n’avait alors qu’à peine 3 ans. Autant, le retour a été interminable et lourd, sans compter les contrôles douaniers répétés de nos sacs, article par article, et la perte de nos bagages…

Notre retour à Grenade est donc difficile. Le manque de sommeil nous pèse. La chaleur écrasante de la saison des pluies contraste trop avec le frigo aérien. Le décalage horaire n’aidant pas, il aura encore fallu que nous restions coincés à Grenada Marine, donc posé à terre, pendant encore une petite semaine bien trop longue… Il fallait s’en douter, sept semaines auront été apparemment insuffisantes au chantier pour effectuer les interventions prévues !

Autant vous dire que retrouver le bateau en chantier (le congel au milieu du carré…), déballer tous nos bagages, laver le linge, démarrer les cours de CM1, découvrir les innombrables bêtises des intervenants, nettoyer la moisissure qui s’était installée sournoisement dans tous les recoins de Coco d’îles… se faire littéralement dévorer par les moustiques… aura été une vraie partie de plaisir, vécue dans la joie et la bonne humeur…

Accéder à la galerie photo complète de notre escale à Grenade

GRENADE - RETOUR AU CALME - 22 septembre > 3 octobre 2012

Enfin, Coco d’îles retourne dans son élément marin, nous pouvons de nouveau sentir le 05vent dans nos cheveux, reprendre nos douches sans avoir à traverser le chantier boueux… Adieu les satanés moustiques assoiffés de sang ! Et bonjour la liberté !!

Nous nous amarrons tranquillement dans la jolie marina Port-Louis toute neuve. Les enfants peuvent profiter de sa piscine et après un bon « shampooinage » de Coco d’îles, nous louons une voiture pour un gros avitaillement et quelques visites de l’île.

Tour à tour, 2 catas prennent place juste à côté de nous. Tom se fait ainsi des copains. D’abord Simon, 9 ans lui aussi. Puis Aliénor, l’ainée des trois enfants du bateau Iaka, famille avec qui nous passerons quelques moments bien sympas, au mouillage dans la baie de Grande Anse.

Accéder à la galerie photo complète de notre escale à Grenade