Guadeloupe - la dernière

THE END

« 28 avril 2012 », c’est bien la date indiquée sur les billets retour d’Eric, Caro, Virginie et Bruno, qui nous ramène durement à la réalité : c’est fini… Déjà ! On a bien profité, c’est vrai… Mais c’était bien trop court, on n’a pas du tout envie de se dire au revoir… Pourtant, le taxi est là. Les sourires se mélangent aux larmes, on se sert fort… et c’est le cœur gros (comme à chaque départ de nos proches) qu’on les regarde partir…

 

21222324

 

 

Partir loin de notre environnement ne nous a pas déstabilisés. Vendre tous nos biens, qui constituaient l’aspect palpable de notre vie, ne nous a pas fragilisés. Devenir marins et traverser l'Atlantique nous a pas effrayés. Quitter notre quotidien stressant n’est pas si facile (contrairement à ce que l’on peut croire). Mais s’éloigner des gens qu’on aime est l’aspect le plus délicat de notre voyage.

 

Merci à vous… Yaya, Juju, Papa, Maman, Patrick, Yannick, Sonia, Steph, Sabrina, Manu, Virginie, Bruno, Caro, Eric et Thomas d’être venus partager un petit bout de notre aventure, sur Coco d’îles. Merci d’avoir contribué à nourrir de vos personnes le souvenir incroyablement fort qu’on conservera de notre aventure EXTRA-ordinaire.

 

L’avantage d’être loin de vous TOUS, c’est que le bonheur de vous retrouver est immense !!!

On mesure bien la chance qu’on a de vous (famille ou amis) avoir dans nos vies …

 

Accéder à la galerie photos complète de notre dernière escale en Guadeloupe

LES SAINTES 26 > 27 avril 2012

Lors de notre premier passage aux Saintes, nous avons beaucoup aimé l’aspect authentique et paisible de Terre de Bas, alors on a envie d’y faire une halte pour la montrer à nos hôtes. Même si le mouillage face à notre restaurant préféré est très rouleur*, il nous est impossible de résister à la tentation de retourner savourer les succulents accras de morue d’Eugénette. Rien que de vous en parler, j’en ai l’eau à bouche ! Et puis, découvrir une île, cela passe aussi par le goût, ainsi, chez Eugénette, nous avons l’occasion de déguster une cuisine authentique… Colombo, vivaneau grillé, fricassée de poulpe… Le tout arrosé de ti’punchs et rhums arrangés bien locaux ! On s’octroie une petite promenade dans les rues du village pour digérer et une petite récré dans une aire de jeux pour les enfants avant d’aller s’ancrer dans l’adorable Petite Anse du Pain de sucre pour la nuit.

 

13141516

 

Comment visiter les Saintes sans passer par la case Terre de Haut ? Cet îlet est plus touristique et pour cause : il parait que la baie de l’Anse du Bourg rappelle celle de Rio, en miniature. Elle est d’ailleurs classée troisième plus belle baie du monde après Rio et d’Along ! Nos scooters, chargés comme des mules, nous baladent dans les ruelles fleuries, nous ouvrent le paysage sur les baies depuis les hauteurs et nous permettent de découvrir l’île en long, en large et en travers. Ils font quand-même une pause à l’ombre, le temps pour nous de profiter de la superbe plage de Pompierre.

 

17182019

 

*Mouillage peu protégé par la houle qui fait tanguer le bateau

L'INCONTOURNABLE PETITE TERRE 24 > 25 avril 2012

Ahhh… Petite Terre… Qu’est-ce qu’on s’y sent bien ! Son eau paisible et translucide, ses iguanes, ses tortues, ses requins et tant d’autres espèces protégées, sa barrière de corail accessible de sa jolie plage ombragée par de beaux cocotiers, sa côte Est abrupte et sauvage. Un « ti bout » d’île inhabitée rien que pour nous, dès 15h30 quand les day-charters ramènent les touristes journaliers sur le grand papillon…

 

010203

 

Cette fois-ci, on tente une plongée bouteille qui nous apporte à peine de quoi nourrir notre curiosité car nous devons rester dans le lagon, le récif étant à une profondeur trop faible, pris dans son courant qui ne nous laisse pas le temps d’admirer le peu de poissons que l’on croise. En revanche, un beau snorkelling (juste avec les palmes, masque et tuba) sur la barrière de corail nous enchante, comme à chaque fois dans ce paradis aquatique. Bruno et Marc s’extasient devant la découverte de langoustes mutantes pendant une demi-heure ! Faut dire qu’elles sont énormes ! Mais, non, non, non, les gars ! La chasse est interdite ici et je suis là pour y veiller !! Tu m’étonnes qu’elles soient si grosses, elles ont le temps de vieillir ! Enfin, y’en a quand-même qui ne se gênent pas, au vu des têtes de certaines de leurs congénères qui gisent sans queue au fond ! Parmi la grande variété de poissons côtoyant ce récif, nous avons la chance de croiser le seigneur de ces eaux : un petit requin citron d’environ 1m50.

 

040506

 

Allons chercher les iguanes dans les terres… Ils aiment se cacher dans les arbustes fourchus et piquants mais on va bien en trouver qui s’offrent un petit bain de soleil sur le chemin qui mène jusqu’aux falaises du côté de l’océan Atlantique. Le spectacle est terrible, de par sa beauté bien sûr mais aussi la violence des vagues fracassantes, la hauteur des falaises et surtout le contraste frappant avec le lagon turquoise et la plage paisible à deux pas de là !

 

101112

 

Quoi ? On est le 25 avril ? Ca me dit quelque chose ! Joyeux anniversaire Marc !!

Quel beau cadeau que d’avoir son frèro avec lui pour fêter ça ! On passe une excellente soirée… Que c’est bon de faire la fête avec ses amis, qui ne sont pas les derniers pour s’amuser !!!

 

 

070809